Sénégal : Thiès économie : Habib Kane finance 156 groupements et trouve du travail à 500 jeunes.

habib kane-Sénégal-Financement

Le très dynamique réseau de femmes fort de groupements venant de différents quartiers de la commune,se trouvent en conclave tous les mercredis pour se concerter autour d’opportunités d’affaires pour sortir de l’ornière, avec des financements à l’issue des séances de formation en gestion. De l’avis du président du réseau, Habib Kane, les financements octroyés aux membres en assemblée, tenue généralement, les mercredis et dont les bénéficiaires reçoivent une formation de renforcement de capacité avant de recevoir le financement.«Les bénéficiaires ayant reçu un financement de 100. 000 FCFA depuis onze ou douze mois, ont aujourd’hui, un chiffre d’affaires d’ 1 million de FCFA, ce qui est une avance importante » se félicite le président du réseau , Kane , qui se félicite de l’appui constant de son premier partenaire, Babacar Pascal Dione , président du mouvement « Dolil Macky » , du Ministre Maguette Gaye et du Directeur de la société « Dalal, bi Presta » , entres autres bienfaiteurs.Par ailleurs , l’initiateur de ce projet s’est appuyé sur la donne sécuritaire, avec les nombreux cas d’agressions, de vols entre autres délits déplorés par les populations.Le président Kane dit répondre encore à ce besoin de survie,en cherchant à trouver du travail aux jeunes et à contribuer à endiguer l’insécurité auprès de ses partenaires, chefs d’agences.Ainsi, 500 jeunes, du réseau a permi,paritairement des filles et des garçons gagnent leur vie,grâce à ce projet innovant. Certains bénéficiaires pourront eux même être promoteurs et pourvoyeurs d’emplois vers les sociétés de gardiennage et de surveillance, devenues des filières porteuses. En direction du pouvoir , il dit ne pas vouloir contrecarrer ses actions dans la ville estimant que pour être en phase avec les Thièssois, «il faudrait selon lui choisir un Thièssois « natif »de la commune et très proche des populations.En sollicitant l’appui du Chef de l’Etat.le président du réseau semble aller vers un rapprochement des positions. Auparavant , Armand Diouf l’un des responsable est d’avis que la structure compte sur ses propres moyens pour soutenir les populations et dit ne rien attendre ni de l’Etat central ni de lu pouvoir décentralisé.Ils souligne qu’ils appuient les femmes de leur réseau lors des événements religieux par leurs propres moyens

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*