Sénégal:Augustin Senghor et El Hadji Diouf font la paix

Diouf-Me Augustin-Senghor

C’est fait. Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Me Augustin Senghor et El Hadji Ousseynou Diouf ont fait la paix après plusieurs années marquées par des tensions qui avaient même poussé l’instance à sanctionner l’ancien buteur des Lions. Les deux hommes l’ont confirmé, lundi, lors d’une visite des légendes du football africain, à Gorée, à cinq mois de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN).

Me Augustin Senghor : « le football a besoin de Diouf »

« Il a besoin du football sénégalais comme le football sénégalais a besoin de lui. On a discuté et je pense que pour l’essentiel il a sa place dans ce football et on va tout faire le lui donner pour qu’ensemble on aille du titre qui nous manque à tous comme il l’a dit. Tout ce qui manque au football sénégalais c’est un titre. Le rayonnement on l’a, les stars et les talents on les a à travers El Hadji Diouf, Jules François Bocandé, Boubacar Sarr Locotte, Oumar Gueye Séne et tant d’autres. Aujourd’hui ce qui nous reste c’est d’être ensemble et de travailler. Je pense qu’El Hadji a lancé un message fort et moi je vais le prendre au mot. Avec le comité exécutif on va lui donner un rôle à mes côtés pour qu’il puisse nous accompagner mais aussi l’ensemble des équipes nationales pour aller à la conquête des trophées. On a trois CAN et El Hadji sera notre ambassadeur dans ces CAN là pour nous accompagner et qu’on aille ensemble à la conquête des titres africains. »

El Hadji Diouf : « Je vais l’épauler »

« Aujourd’hui quand on regarde le travail que le président et son staff sont en train de faire, on ne cesse pas de progresser. Le plus important c’est de gagner. Chose que tous Sénégalais souhaitent. Que tous les Sénégalais se donnent la main pour gagner la CAN ensemble. Je crois qu’avec cette belle génération… Je le dis et je le confirme, cette génération est plus talentueuse que notre génération. Maintenant je vais venir l’épauler parce que comme on le dit ici au Sénégal je suis quelqu’un de chanceux. Ce qui m’a manqué d’aller jouer la finale et de la perdre, aujourd’hui si on se met les deux ensemble on est capable d’aller gagner la finale et venir l’offrir aux Sénégalais parce qu’il n’y a que ça qui nous reste que ce soit pour moi que pour Me Augustin Senghor. »




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*