Sénégal:Wade «brûle» les journaux : «Il y a trop de fautes, je ne supporte pas les fautes»

Wade-brûle-les-journaux-Il-y-a-trop-de-fautes-je-ne-supporte-pas-les-fautes

L’ancien président ne tire pas seulement sur le fichier électoral qu’il entend brûler pour empêcher la tenue de la présidentielle le 24 février prochain. Abdoulaye Wade voudrait également brûler les journaux qu’il trouve bourrés de fautes. «Je suis content de voir que la presse sénégalaise s’est développée plus que je ne l’avais laissée. Quand je lançais le Pds, il n’y avait qu’un seul journal au Sénégal, «Le Soleil», aucune radio privée. Progressivement, des organes de presse sont créés. De manière générale, même si la presse pêche par certaines négligences, le Sénégal a une bonne presse», reconnait Abdoulaye Wade dans le quotidien Lobservateur.

« Mais, s’empresse-t-il de préciser, dans les écrits, il y a trop de fautes, je ne supporte pas les fautes, trop de fautes d’orthographe, de grammaire… dans chaque journal que se respecte, il y a un rewriter, c’est-à-dire quelqu’un qui réécrit les articles, les relit et les corrige. Nous donnons nos journaux à des hôtes, parfois en voyageant, on en emporte, donc il ne faut pas qu’il y ait des fautes, parce que ça ne nous fait pas respecter. Il faut éviter les fautes dans la presse », conseille l’ancien chef de l’Etat.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*