,

SUR FOND DE TENSIONS AVEC WASHINGTON : Téhéran RETARDE le lancement d’une FUSÉE civile

Alors que les relations entre Washington et Téhéran restent particulièrement tendues depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, l’Iran a reporté le lancement d’une fusée-porteuse, qui devait mettre un satellite en orbite. Mécontent du fait qu’un pays « dont l’histoire ne compte que deux siècles et demi » cherche à imposer sa position, Téhéran a tout de même retardé le lancement d’une fusée-porteuse qui devait mettre un satellite en orbite, annonce vendredi l’agence iranienne Tasnim.

« Nous avons préparé le lancement d’une fusée civile destinée à mettre un satellite en orbite, mais compte tenu des menaces de la part des États-Unis, la fusée  a été remisée dans son hangar », a annoncé le général Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces missilières iraniennes.

Ce lancement risquait d’exacerber davantage les tensions déjà fortes entre Téhéran et Washington depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Après un test de missile réalisé par Téhéran fin janvier, Washington a imposé de nouvelles sanctions contre l’Iran en élargissant la liste des personnes physiques et morales visées par les restrictions. En outre, les citoyens iraniens, aux côtés de ressortissants de la Libye, de la Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen ont été interdits d’entrée sur le territoire américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

L’INDUSTRIE SÉNÉGALAISE A SOUFFERT DE L’ABSENCE D’UNE ’’POLITIQUE CLAIRE’’ (MINISTRE)

Macky Sall en tournée dans le Nord : « Le Pse a fait ses preuves »