,

TABASKI : DES DISPOSITIONS PRISES POUR UN BON APPROVISIONNEMENT EN MOUTONS (GOUVERNEUR DE SAINT-LOUIS)

Les pouvoirs publics sénégalais ont pris les dispositions idoines pour que les citoyens puissent s’approvisionner en moutons en des “prix acceptables’’ pour l’Aïd-el-kébir, la grande fête musulmane communément appelée Tabaski au Sénégal, a assuré mardi le gouverneur adjoint de Saint-Louis chargé du développement, Sahib Fall. Les autorités ont décidé de taxes éleveurs et vendeurs de moutons, a-t-il signalé, de même qu’elles ont selon lui décidé de l’assouplissement de dispositifs de contrôle de l’entrée des moutons aux frontières, au cours de la période allant du 18 juillet au 16 septembre 2017, conformément à une circulaire du Premier ministre.
S’exprimant lors d’un comité régional de développement (CRD) consacré aux préparatifs de la Tabaski 2017, Sahib Fall a invité les éleveurs et vendeurs de moutons à “faire preuve de patriotisme et de bonne foi, afin de baisser les prix” et permettre aux citoyens de s’approvisionner en moutons chacun selon son pouvoir d’achat. Selon lui, “l’Etat a fait des efforts énormes” en direction des éleveurs, lesquels portent notamment sur la mise à disposition d’aliments pour bétail, la réduction du prix du transport des moutons, le financement des opérations de Tabaski par le biais de la Caisse nationale de crédit agricole (CNCAS) etc.
Aussi au gouverneur de Saint-Louis a-t-il invité les éleveurs à s’acquitter des dettes contractées auprès des banques, afin de bénéficier de nouveaux crédits la Tabaski 2017. Selon lui, plusieurs parmi eux “n’ont pas encore honoré leurs engagements auprès de la CNCAS et d’autres banques’’ de la place. Sahib Fall a par ailleurs invité les éleveurs à faire davantage d’efforts pour “un approvisionnement correct” du marché national par les éleveurs locaux, conformément aux ambitions de l’Etat de parvenir à une autosuffisance en moutons.
Le chef de service régional de Elevage, Seynabou Ngueth Sy, a pour sa part assuré que Saint-Louis sera approvisionné en moutons en quantité suffisante, se basant sur les informations recueillies par ses services auprès des éleveurs locaux et ceux de la Mauritanie voisine. La demande nationale en moutons est évaluée à 750.000 têtes dont 260.000 pour la seule région de Dakar, a-t-elle indiqué au cours de ce CRD auquel participaient des responsables des différents services de l’Etat concernés. Les responsables de ces entités publiques ont pris à l’occasion différents engagements concernant l’aménagement de points de vente et de foirails, la sécurisation et l’éclairage de ces lieux qui devront également être dotés de toilettes mobiles et d’eau courante.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Abdou Mbow: « L’Assemblée a encore besoin de Moustapha Niasse »

PLUS D’UNE TONNE DE CHANVRE INDIEN SAISIE À DAKAR, 4 PERSONNES “INTERPELLÉES”