Accueil / A la une / Tambacounda : 4 villages de la commune de Missira, connectés au réseau d’adduction d’eau.

Tambacounda : 4 villages de la commune de Missira, connectés au réseau d’adduction d’eau.

Les populations des localités de Sankagne, Saré Boubou, Saré Maldji et Adjaff ont poussé un grand ouf de soulagement. Elles sont branchées au réseau d’adduction d’eau. Elles ne vont plus s’approvisionner dans les puits et autres mares ou marigots. Grâce à la coopération PEPAM-UE et le ministère de l’hydraulique, un forage multi-villages leur est gracieusement offert.

A l’inauguration du forage ce jeudi, les populations des 4 villages bénéficiaires ont fait montre de toute leur joie. Une grosse leur est ôtée des pieds, laisse entendre la présidente des femmes. Selon elle, très gaie, leur joie est incommensurable quant on sait la peine qu’elles déployaient pour trouver de l’eau. Ici à Adjaff, la principale difficulté des femmes demeurait la  recherche de l’eau. Cette activité nous prenait tout notre temps, se remémore la femme. Poursuivant, elle informe, “nous buvions toute sorte d’eau ici”. Et c’est pourquoi, témoigne-t-elle, les maladies notées étaient souvent d’ordre hydrique dans la contrée. Maintenant grâce à la coopération PEPAM-Ue, l’eau coule à flots dans nos villages, se réjouit la bonne, pointant du doigt le forage. Le maire de Missira, commune qui polarise les villages bénéficiaires embouchera la même trompette. “C’est une aubaine pour les populations, éreintées par la recherche de l’eau”, soutient Seny Sylla  qui promet qu’une gestion  efficiente et rigoureuse sera faite de l’ouvrage.

Le ministre de l’hydraulique dira lui aussi remercier la coopération avec l’UE qui leur a permis d’avoir une subvention sous forme de financement non remboursable d’un montant de 11,8 milliards pour réaliser plusieurs infrastructures hydrauliques dont celui-ci. C’est un forage multi-villages d’un débit de 50m3/h qui est inauguré aujourd’hui. Ce système d’adduction d’eau,  permettra de toucher plus de 2044 personnes avec son château d’eau de 100m3 sur une hauteur sous radié de 15m. Grâce à ce forage, ajoute Mansour Faye, il va être noté une nette amélioration des conditions de vie de nos concitoyens du monde rural. Mieux, poursuit le ministre, le programme PEPAM-Ue qui consiste en la réalisation de 35 systèmes d’approvisionnement en eau potable et près de 13 mille ouvrages d’assainissement familial pour un montant total de 11,8 milliards va contribuer de façon significative, à améliorer le taux d’accès et corriger les disparités dans les régions de Sedhiou, Kolda et Tambacounda. Citant ces régions, il explique qu’elles ont les taux d’accès les plus faible dans le pays. Et c’est d’ailleurs pourquoi, le programme a beaucoup mis l’accent sur elles. Exhortant les bénéficiaires à plus de rigueur dans la gestion, il a ouvert les vannes en compagnie des autorités administratives et du représentant de l’UE.

Source : tambacounda.info

About Diouf Babacar

Voir aussi

Cheikh Sarr : « Pourquoi je n’ai pas convoqué Aya Traoré »

Share this on WhatsApp Aya Troaré, la capitaine emblématique de l’équipe nationale féminine de basketball …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)