Tambacounda: installation du comité électoral, l’acte 2 du combat entre Sidiki Kaba et Mame balla Lô, lancé. “Je suis le coordonnateur du Benno Book Yaakar, par conséquent c’est…” (Mame Balla Lô)

L’installation du comité électoral départemental ce samedi 26 janvier 2019 a remis au goût du jour la grande division et la désunion des responsables de Benno Book Yaakar (BBY) à Tambacounda. L’acte II du combat entre deux pontes de la coalition BBY est lancé. Sidiki Kaba et Mame balla Lô seront encore au devant de la scène. L’installation du comité électoral départemental est passé par là.

Mame Balla Lô, coordonnateur départemental de l’Apr a encore décoché des flèches contre Sidiki Kaba qu’il accuse de vouloir le liquider politiquement. Grand absent de la rencontre des cadres présidée par le ministre, Lô a promis, face aux pisses-copies, de couler à flot le 29 janvier. “Je mettrai sur pied le comité électoral départemental”, martèle-t-il, même si, Sidiki Kaba de son côté, a exhorté que les gens sachent raison garder car, l’heure n’est point aux dissensions et autres querelles de borne fontaine.

Ça sent déjà le roussi dans le “Benno Book Yaakar”. Les dieux de la division se sont encore remués. Les deux plus “gros” pontes de la coalition sont en ordre dispersé. Mame balla Lô, député-maire et coordonnateur de l’Apr conteste Sidiki Kaba et compte aller seul avec ceux qui lui sont favorables. Pour lui, le ministre cherche à l’écraser politiquement pour s’affirmer, ce qu’il n’admettra jamais, rugit-il. “Je suis le coordonnateur du Benno Book Yaakar, par conséquent c’est moi qui doit convoquer une réunion pour l’installation d’un quelconque comité électoral et je le ferai très prochainement”, a-t-il expliqué.

Face à la presse, il n’a pas fait dans la langue de bois pour accuser le ministre de vouloir saper l’union et l’unité dans la coalition. Maodo Diallo, coordonnateur des jeunes utilisera les mêmes expressions pour charger le ministre. ” Sidiki Kaba cherche à diviser les responsables pour mieux régner”, dénonce le jeune. Furax, il poursuit, “nous ne l’accepterons pas et nous lui ferons face”, avertit, Diallo.

Le ministre trouver dans son quartier général avec la presque et la totalité des responsables locaux, a répondu à ses détracteurs. “J’ai personnellement appelé le maire Mame balla Lô et je continuerai toujours de l’appeler pour lui informer de la situation “, a-t-il martelé. Seulement, il dit les exhorter à rejoindre le groupe pendant qu’il est encore temps. “La réalité c’est ici, le pôle fédérateur est là, je lui tends la main et lui demande de rejoindre le groupe”, a martelé, engagé le ministre Sidiki Kaba. Ces élections ne sont pas les élections de Sidiki mais celles de Macky Sall, rappelle-t-il pour exhorter les dissidents à regagner le pôle fédérateur qui, dit-il compte 8 des 9 maires du département en plus des autres élus, des Dg et des conseillers spéciaux et autres chargés de mission. “La réalité, c’est ici”, signifie le ministre.

Source : tambacounda.info




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*