,

TAMBACOUNDA : LES OBSTACLES ET PERSPECTIVES DE L’ÉLEVAGE PASSÉS EN REVUE

Les obstacles au développement de l’élevage dans toute sa diversité ainsi que ses perspectives à travers les divers projets et programmes ont été passés en revue lundi à Tambacounda (est), lors d’un comité régional de développement (CRD), a constaté l’APS.

La rencontre présidée par la ministre de l’Elevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, s’est tenue au conseil départemental, avec la participation des éleveurs, des agents de santé animale, de responsables du ministère, de l’administration territoriale et de représentants des projets et programmes.

Inscrits dans la tournée nationale initiée par le ministère de l’Elevage et dont Tambacounda a été la 11-ème région visitée, ces échanges étaient destinés à partager avec les acteurs sur le terrain pour identifier leurs préoccupations et envisager des solutions, a expliqué le chef de ce département.

Au moins sept communications ont porté respectivement sur l’état des lieux de l’élevage à Tambacounda, la santé animale, le programme de collecte et de transformation du lait, l’amélioration génétique des bovins, l’apiculture, l’élevage des équidés, les cultures fourragères, l’opération de sauvegarde du bétail (OSB).

Diverses problématiques portant sur le vol de bétail, l’approvisionnement en eau, la réalisation de parcs de vaccination, le renforcement de capacités en matière de transformation laitière, l’adéquation de la période de vaccination du cheptel, entre autres, ont été soulevées par les éleveurs.

Les différentes communications ont mis en exergue, entre autres, le faible taux de vaccination du cheptel à Tambacounda, en 2016, dû notamment à un manque de sensibilisation avant le démarrage de la campagne.

La région était classée dernière sur les 14 régions du pays, avec 3,52% en 2016, là où la norme de l’OMS est à 80%. La nécessité de recenser le cheptel a été soulevée par le chef du service régional de l’élevage, le docteur Rosalie Seck.

Aminata Mbengue Ndiaye a souligné qu’en rapport avec le ministère de l’Economie et l’ANSD, il est prévu de s’y pencher. La ministre de l’Elevage a fait part de sa satisfaction après avoir entendu la vingtaine d’intervenants, notant avoir pu recueillir tout ce qu’elle avait besoin de savoir auprès d’eux pour y chercher des solutions.

Pour elle, cette démarche procède de la vision du Président de la République qui veut que les gouvernants descendent sur le terrain pour toucher du doigt les problèmes auxquels les acteurs sont confrontés à la base.

Les porteurs de doléances liées aux infrastructures hydrauliques, alimentaires, des équipements entre autres ont été orientés vers des projets et programmes intervenant dans ces domaines respectifs.

Les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda sont celles qui restent à visiter dans le cadre de cette tournée nationale, a indiqué Aminata Mbengue Ndiaye.
aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Les étudiants marocains réclament plus de considération à la police Sénégalaise

ssassinat de l’étudiant Marocain : Trois individus arrêtés