mercredi , octobre 17 2018
Accueil / A la une / Tambacounda : Production de 300 000 plants, l’association des exploitants de bois à usage de menuiserie joue sa partition.

Tambacounda : Production de 300 000 plants, l’association des exploitants de bois à usage de menuiserie joue sa partition.

Ils ont ce vendredi sué à grosses gouttes, les exploitants de bois d’œuvre à usage de menuiserie. Ils ont en effet pris d’assaut la pépinière régionale aux côtés des bérets verts qui leur ont apporté leur expertise, histoire de jouer une très belle partition dans la production des 300 000 plants que le capitaine Mamadou Gaye, le chef secteur des eaux et forêts de Tambacounda projette pour l’année 2018.

L’ambiance à la pépinière régionale ce vendredi, était bon enfant, et le fait est suffisamment rare pour ne guère être souligné. Des dizaines de membres de l’association des exploitants de bois d’œuvre à usage de menuiserie, affiliée à la chambre des métiers de Tambacounda, s’étaient fortement mobilisés pour produire des plants. A en croire le président Thierno Amadou Dia, « c’est une bonne mutation au plan psychologique que nous avons opérée quand le chef secteur des eaux et forêts nous a contacté pour ce projet de production de plants. Nous avons réalisé que si nous ne nous mobilisons pas, c’est notre métier qui sera hypothéqué car à la longue, nous n’aurons plus de matière première ». Le secrétaire général de l’association embraye pour signifier qu’avec cette activité de production de plan, « nous nous renforçons car nous commençons à comprendre les techniques de production de plants, et peut être qu’un beau jour, nous pourrons nous départir de l’accompagnement technique des éléments des eaux et forêts ». Maodo Dieng de poursuivre, « nous avons l’obligation de rendre pérenne cette activité et, pour ce faire, nous allons mobiliser nos frère et nos enfants ».

300 000 plants seront produits pour cette année

Selon le dynamique et très entreprenant chef secteur des eaux et forêts, 300 000 plants vont être cette année produits avec plusieurs types d’espèces dont celles purement forestières, tout comme celles fruitières et forestières et les espèces fruitières. C’est pourquoi, le capitaine Mamadou Gaye a lancé un appel aux mouvements de jeunesse, aux associations de femmes, aux associations sportives et culturelles pour que cet ambitieux objectif soit atteint. « C’est la pépinière des populations, elles doivent pouvoir se mobiliser pour s’en servir », a-t-il asséné. Le patron des bérets verts dans le département de Tamabcounda de se féliciter de la mobilisation des membres de l’association des exploitants de bois d’œuvre à usage de menuiserie d’autant plus qu’ils l’ont fait durant la phase qui prend le plus de temps, le rempotage.

Par rapport à la requête faite par les artisans à l’endroit des maires du département pour avoir à leur disposition des hectares à reboiser, le capitaine Gaye dira pouvoir faire le plaidoyer et apporter l’expertise des eaux et forêts pour cette belle et salutaire initiative.

Déguène Mbengue, la seule dame du groupe : « je suis exploitante et je mourrai exploitante »

Même quand els chapes de plomb du soleil frappaient dur, la dame Déguène Mbengue tenait sa pelle et malaxait le sable. A la question de savoir pourquoi elle était si motivée, elle répondra que l’exploitation du bois d’œuvre est sa vie. « Tout ce que j’ai dans ma vie, je le dois à l’exploitation du bois d’œuvre. Je ne saurai donc regarder nos massifs forestiers disparaitre, surtout que le service des eaux et forêts a fini de nous convaincre qu’il y a des opportunités de remplacer les arbres exploités. C’est pourquoi, quand notre association a sonné la mobilisation, j’ai estimé plus que jamais nécessaire qu’il fallait être de la partie. En plus, certaines espèces produites ici participeront à la lutte contre l’insécurité alimentaire. J’appelle donc toutes les autres femmes à scruter de ce côté-ci, et je voudrai féliciter le capitaine Gaye et ses hommes pour leur précieux encadrement ainsi que président Abdoulaye Sarr de la chambre des métiers pour ses belles initiatives », a-t-elle lancé. Pour rappel, la chambre des métiers de Tambacounda a opéré plusieurs séances de reboisement.

Source : tambacounda.info

About Diouf Babacar

Voir aussi

DIAMNIADIO : Macky visite le chantier de la deuxième Sphère ministérielle

Share this on WhatsApp Après avoir inauguré le Centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)