Téléphonie mobile : Le volume estimé à 6,21 milliards de minutes

telephone

A la fin du quatrième trimestre 2018, la branche des télécommunications est restée globalement performante. Segment leader du marché, la téléphonie mobile a totalisé un parc de 16.583.839 lignes au 31 décembre 2018, en progression de 1,1% par rapport à la fin du troisième trimestre.

Le parc mobile, sur une base annuelle, a augmenté à fin décembre 2018 (+5,2%), d’après la Direction générale de la planification et des politiques économiques. S’agissant des communications mobiles, le volume est ressorti à 6,21 milliards de minutes au cours du quatrième trimestre 2018, contre 6,04 milliards au trimestre précédent, soit une progression de 2,8%. Sur un an, apprend-on, le volume cumulé des communications du segment mobile s’est accru de 9,2% au quatrième trimestre 2018. Pour sa part, le trafic de messages texte (SMS) émis s’est établi à 917,7 millions d’unités au quatrième trimestre de 2018, en hausse de 2,1% par rapport au trimestre précédent. En glissement annuel, une augmentation de 38,6% du nombre de messages texte émis est enregistrée au quatrième trimestre de 2018. En somme, le taux de pénétration de la téléphonie mobile est ressorti à 108,7% à fin décembre 2018, progressant de 1,2 point par rapport à la fin du trimestre précédent. Pour ce qui est de la téléphonie fixe, le parc global de lignes s’est renforcé (+1,8%) au quatrième trimestre de 2018, à 305 470 lignes à fin décembre 2018. En particulier, le parc de lignes résidentielles s’est accru de 2,1% alors que celui de lignes professionnelles a légèrement évolué (+0,6%) sur la période. En glissement annuel, le parc de lignes fixes a augmenté de 5,1%, à fin décembre 2018. Ainsi, le taux de pénétration sur ce segment de marché est ressorti à 2,0%. Au titre de l’internet, le parc global du marché est estimé 10 616 772 lignes à fin décembre 2018, se renforçant de 1,6%, en rythme trimestriel. Les utilisateurs de l’internet mobile 2G/3G/4G représentent 97,5% du parc internet au 31 décembre 2018. Sur une base annuelle, une progression de 10,5% du parc de l’internet est enregistrée au quatrième trimestre 2018, portant le taux de pénétration sur ce segment de marché à 69,6%, à fin décembre 2018. Quant au trimestre précédent, la branche des « transports et télécommunications », informe la source, est restée stable au quatrième trimestre 2018. En effet, le raffermissement du transport a été totalement contrebalancé par un repli de 1,1% de la sous-branche des transports et télécommunication sur la période. Par contre, les hausses respectives des « transports et télécommunications » au quatrième trimestre 2018 et en cumul sur l’année sont à la faveur d’une bonne progression d’ensemble des « postes et télécommunications » et du transport, aussi bien au dernier trimestre de 2018 (respectivement +5,5% et +7,6%) qu’en cumul sur l’année (respectivement +4,4% et +11,3%). Les télécommunications ont, en particulier, tiré profit du déploiement progressif du réseau 4 G sur le territoire national et de la baisse des prix. Concernant le transport, il est porté par les bons résultats du « port et des auxiliaires de transport » et de sa composante aérienne.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*