Accueil / International / «TERRIBLE DANGER POUR LA PAIX»: Des candidats français RÉAGISSENT aux frappes US en Syrie

«TERRIBLE DANGER POUR LA PAIX»: Des candidats français RÉAGISSENT aux frappes US en Syrie

Face aux frappes américaines menées dans la nuit de jeudi à vendredi contre la base de Shayrat, en Syrie, le monde politique français a exprimé son indignation, sa compréhension, son étonnement ou a tout simplement donné son opinion sur les vrais responsables des tirs. Les tirs de missiles américains suivant l’attaque chimique du 4 mars ont suscité différentes réactions chez les candidats à la présidentielle française.

FRANCOIS FILLON

François Fillon a affirmé comprendre la démarche des États-Unis car « l’usage des armes chimiques constitue un crime de guerre qui ne doit pas rester impuni ». « Les États-Unis ont décidé unilatéralement de frapper les forces du régime syrien en représailles après l’attaque de Khan Cheickhoun », a-t-il déclaré . Dans le même temps, le candidat de la droite a insisté sur le fait que la riposte américaine « ne doit pas conduire à une confrontation directe des forces occidentales avec celles de la Russie et de l’Iran. Ce serait un terrible danger pour la paix ».

Selon M. Fillon, l’État français devrait réclamer à l’Onu de mener une enquête dans les meilleurs délais. De même, il faut que les mesures nécessaires soient prises pour faire respecter l’interdiction d’utilisation des armes chimiques, a-t-souligné. La France « doit exiger que le conseil de sécurité des Nations unies mette tout en œuvre pour trouver les voies d’un accord qui évite les risques d’un embrasement dangereux pour la paix mondiale », a résumé le candidat.

MARINE LE PEN

La présidente du Front national (FN) a elle aussi affirmé, intervenant sur France 2, qu’il fallait attendre les résultats d’une « enquête internationale » et s’est dit étonnée de la conduite des États-Unis qui s’affichent à nouveau comme les « gendarmes du monde ». « Je suis un peu étonnée, parce que Trump avait indiqué à plusieurs reprises qu’il n’entendait plus faire des États-Unis le gendarme du monde et c’est exactement ce qu’il a fait hier. » La veille, Marine Le Pen avait déjà prévenu sur LCI qu’en lançant une opération militaire en Syrie, le Président américain « se mettrait dans la roue de ceux qui sont intervenus en Irak ».

About Diouf Babacar

Voir aussi

Les DÉMOCRATES entendent bien EMPÊCHER Donald Trump de créer une nouvelle OGIVE nucléaire

Share this on WhatsApp Les démocrates ont préparé un nouveau projet de loi afin d’empêcher …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)