,

THIÈS : IDRISSA SECK FACE À UNE ÉQUATION DU «PUR»

Le leader du parti Rewmi, par ailleurs tête de liste départementale de la coalition Manko Taxawou Sénégal, Idrissa Seck, pourrait se heurter au Parti de l’Unité et du Rassemblement pour ces élections législatives.  La bataille du 30 juillet va être sans repos dans la capitale du rail. Les têtes de listes des 27 coalitions en compétition dans le département de Thiès sont tous conscients des enjeux que représentent ces joutes électorales.

Pour franchir le cap des Législatives et préparer la Présidentielle de 2019 en toute quiétude, Idrissa Seck doit batailler fort pour remporter les deux sièges en compétition. Mais cette fois-ci, pour sortir vainqueur de ces élections, l’ancien Premier ministre doit éliminer la Coalition Benno Bokk Yaakaar, dirigée par le Directeur général de la Poste Pape Siré Dia et résoudre l’équation ‘’Pur’’ surtout dans la commune de Thiès-Est.

En plus d’être le fief des ‘’lieutenants’’ de la coalition présidentielle (Abdou Mbow, Maodo Malick Mbaye, Mamadou Gning…), Thiès-Est est en train de tomber dans l’escarcelle du Parti de l’unité et du rassemblement dirigé par Babacar Dembélé. Du coup, les Législatives seront âprement disputées dans cette commune entre Idrissa Seck et l’investi du parti du guide des Moustarchidines.

La percée ‘’Pur’’ ?

Avec ses 72.000 inscrits sur 341000 au niveau départemental, la commune de Thiès-Est dispose sans doute du plus grand centre de vote de la ville. Cheikh Ibra Sall compte 15 bureaux de vote avec près de 11.000 inscrits. Dans cette commune, Idrissa Seck n’a perdu qu’une seule fois, et c’est lors du scrutin référendaire de mars 2016. Il avait subi la loi de la Coalition Benno Bokk Yaakaar avec une différence de 16 voix. Mais à part cette défaite, Idrissa Seck a toujours été le ‘’Seigneur’’ du centre Cheikh Ibra Sall. Il a aussi toujours gagné  à Demba Diakhaté, Cité Senghor et Kaba Sall (Hersent).

Dans son centre de vote Malick Kaїré (Ouest) qui compte 6 bureaux, le Président du Parti Rewmi qui vote au bureau 5 n’a jamais perdu une seule fois. En revanche, pour les Législatives à venir, il pourrait ne pas avoir les mêmes chances comme les années précédentes, dans la mesure où il va perdre un électorat de taille dans cette commune au profit du Pur. Même avec l’apport des maires ‘’Rewmistes’’ Alioune Sow (Ouest près de 45.000 inscrits), Pape Diop (Est) et Lamine Diallo (Nord avec 55.000 inscrits), les choses ne vont pas être faciles. Idrissa Seck peut se heurter à l’équation ‘’Pur’’ qui a sorti l’artillerie lourde le jour de son méga meeting (19 juin) à la Promenade des Thiessois.

Le Pur, renseigne une source, est bien implanté dans les quartiers Hersent, Cité Lamy (Est), Randoulène (Ouest) et même à Médina Fall (Nord). Ainsi, avec la percée du Parti de Serigne Moustapha Sy, certains concurrents directs du président du Conseil départemental de Thiès, à l’image du député sortant Abdou Mbow entrevoient déjà ‘’la retraite politique’’ du patron des ‘’chantiers de Thiès’’ au soir du 30 juillet prochain. En plus d’être mis en embuscade dans les communes de Thiès-Est et Ouest, Idrissa Seck fera également face à l’actuel maire de la ville Talla Sylla, par ailleurs tête de liste départementale de la Coalition Fal Askan Wi, avec qui, ils se regardent désormais en chiens de faïence.

Source : Enquêteplus / seneplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Diomansy Kamara souhaite que l’attaque des Lions soit construite autour de Moussa Sow

ABDOU FALL, MOUVEMENT ANDU NAWLE PRO-BBY, A THIES