,

Tournée économique du chef de l’Etat dans le Nord : 110 milliards de FCfa pour électrifier 2.800 villages

Ce ne sont pas moins de 1.800 localités que le chef de l’État souhaite électrifier pour la seule année 2017. Selon lui, cet objectif entre dans le programme d’urgence d’électrification rurale qui permettra au Sénégal d’arriver à un taux d’accès à l’électrification rurale de 60 % en fin 2017. « J’ai lancé, avec le gouvernement, 2.000 km de réseau Moyenne tension (Mt) pour atteindre 2.800 localités à électrifier dont 1.800 villages pour la seule année 2017. Ce programme coûte 110 milliards de FCfa », a expliqué le chef de l’État lors du lancement des travaux d’aménagement et de construction d’infrastructures routières sur l’île à Morphil. Avec ses 100 km, la dorsale de l’île à Morphil va couvrir près de 52 villages du département de Podor dont 20 nouvelles localités et 32 autres localités qui ont vu leur réseau étendu. Elle a été entièrement financée par le gouvernement du Sénégal dans le Budget consolidé d’investissement (Bci).

Inauguration de la radio Yelo Fm
Après son adresse à ses militants, le président Sall a rendu une visite de courtoisie au khalife général de Daara Halaybé, Thierno Hamidou Mamadou Moussa Ly, en présence des dignitaires religieux du Fouta. Le porte-parole du khalife général Thierno Mouhamadou Seydou Nourou Ly a transmis les préoccupations du khalife général et des populations au chef de l’État. Ce dernier a pris bonne note des doléances de ce grand foyer religieux du Fouta. Il a rappelé qu’il est familier à la famille d’El Hadji Mamadou Moussa Ly parce qu’en 2009, il était venu à Daara Halaybé solliciter des prières, avec son défunt ami Mountaga Guèye. Le khalife général de Daara Halaybé a prié pour le chef d l’État et pour l’accomplissement de ses projets et programmes et pour un Sénégal émergent. Auparavant, à Pathé Galo, il avait inauguré la radio communautaire Yelo Fm de Thierno Seydou Nourou Bâ.

ABDOULAYE ELIMANE DIA, MAIRE DE DEMETTE AU CHEF DE L’ETAT : « Vous avez tenu parole »
Le maire de Démette, Abdoulaye Elimane Dia, est comblé d’avoir accueilli le chef de l’État dans sa localité. Pour lui, cette visite du chef de l’État, dans l’Ile à Morphil, est, à touts points de vue, d’une « portée historique ». « A travers ce geste, vous avez tenu parole », a dit le premier magistrat de la ville de Démette à l’endroit du chef de l’État. Pour lui, en amenant la route et la lumière dans l’Ile à Morphil, le chef de l’État fait de la localité « le futur grenier » du Sénégal. Dans le même temps, le président Sall donne espoir aux femmes qui accouchent avec difficulté ainsi qu’aux producteurs qui avaient du mal à écouler leurs produits. « L’Ile à Morphil s’est subitement métamorphosée grâce au génie politique » du chef de l’État. Abdoulaye Elimane Dia a assuré le chef de l’État de sa victoire sur l’île aux élections législatives de juillet 2017 et à la présidentielle de 2019.

INAUGURATION DU PONT DE HALWAR : Macky Sall satisfait une vielle doléance des pèlerins et des producteurs
Pont HalwarL’image est symbolique. Macky Sall reçoit un exemplaire de « Safinatoul Saadati » d’El Hadj Omar Foutiyou Tall, des mains de Thierno Madani Tall. Les deux hommes marchent côte à côte sur le nouveau pont de Halwar. Ville sainte et lieu de naissance de El Hadj Omar.

Halwar est aujourd’hui raccordé directement à Ndioum par cette nouvelle infrastructure qui surplombe le Gayo, un des affluents du fleuve Sénégal. Hier, le chef de l’État a coupé le ruban de ce pont long de 123 m. D’un coût total de 4 milliards de FCfa, ce pont est large de 3 m avec deux trottoirs de 1 m chacun. Une longueur et une large qui s’expliquent, selon Cheikh Tidiane Thiam, chef de la division ouvrages d’art et ponts à l’Ageroute, par « l’urgence » qu’il y avait à construire ce pont. Car avant ce pont, Halwar était un village enclavé de l’île à Morphil et les pèlerins qui s’y rendaient éprouvaient de sérieuses difficultés pour y accéder. Impossible de faire la traversée avec le bac la nuit. « Avec ce pont, on a plus de volume de tonnages à limiter, car tout ce qu’il y a comme camion peut passer, même les convois militaires. Avec ce pont, on n’a plus de problème de maintenance, car de jour comme de nuit, on peut circuler sur ce pont », renseigne Cheikh Tidiane Thiam de l’Ageroute. Avec les travaux qui sont prévus par l’État, dans l’île à Morphil, ce pont de Halwar peut être élargi en deux fois deux voies, sans que cela n’occasionne des perturbations sur la mobilité des populations. De même, il est prévu le bitumage des 7 km qui sépare Ndioum de Halwar.

Thierno Madani Tall : « Cette dorsale routière va soulager les populations de la zone »
Le serviteur de la communauté omarienne, Thierno Madani Mountaga Daha, a tenu à accompagner le chef de l’État dans sa tournée économique dans le département de Podor. A Démette, le guide religieux s’est réjoui du lancement des travaux de désenclavement de la route de l’île à Morphil, « une vieille doléance attendue par les populations depuis longtemps ». Il a estimé que l’avènement de cette dorsale routière va soulager les populations de la zone car celles-ci n’ont, pour entre autres activités, que l’agriculture, la pêche et l’élevage. C’est un vœu exaucé, poursuit Thierno Madani Tall, tout en indiquant que Cheikh Oumar Foutiyou l’avait prédit depuis longtemps, à Missira, en terre malienne. A l’endroit des Foutanké, il a appelés à l’unité et à soutenir les actions du président de la République. En 1983, à l’occasion de l’inauguration de la mosquée de Démette, a-t-il rappelé, feu Thierno Mountaga Tall (son père, ndlr), invitait les Foutanké à soutenir le guide religieux qui est au service des populations et de l’Islam ». Le chef de l’État, à ses yeux, est sur cette lancée.

DORSALE ELECTRIQUE, TRAVAUX D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES, AMENAGEMENT HYDRO-AGRICOLE : Le chef de l’Etat amorce le développement de l’Ile à Morphil
Ile à MorphileL’île à Morphil va bientôt changer et devenir fréquentable grâce aux importants travaux que le chef de l’État a lancé, hier, à Démette, localité distante de plus de 100 km de Podor. A cette occasion, Macky Sall a donné le coup d’envoi de la construction des travaux d’aménagement et de la route de désenclavement de l’Ile à Morphil. Il a également inauguré la dorsale électrique de 100 km. L’objectif de ces travaux étant, pour le chef de l’État, de faire de l’île à Morphil un pôle agricole dans le pays.

Longtemps coupée du monde, à cause de son accès difficile, l’île à Morphil peut bel et bien jouer un rôle déterminant dans ce pays. C’est en tout cas, le souhait du chef de l’État qui veut que cette bande de terre fertile, mais enclavée, du département de Podor, soit érigée en pôle agricole de premier plan. A Démette où il était, hier après-midi, dans sa tournée économique, le chef de l’État veut que l’île participe à l’émergence du pays. « L’île à Morphil, avec ses ressources hybrides, ses terres fertiles, ses travailleurs, doit se positionner comme un grenier de prospérité, comme un pôle agricole de premier plan pour contribuer à l’émergence du Sénégal », a indiqué le chef de l’État, à l’occasion du lancement des travaux d’aménagement et de bitumage d’infrastructures routières. C’est pour cela que le président Sall a souligné que d’importants travaux hydroagricoles seront engagés dans la zone, avec notamment l’extension de superficies aménagées qui vont passer de 25.840 hectares à 140.000 hectares afin de booster la production céréalière en particulier, celle du riz. Mais à Démette (100 km de Podor), il était surtout question du lancement des travaux de bitumage d’infrastructures routières et de l’inauguration de la dorsale électrique de 100 km, moyenne tension, de l’île à Morphil. Pour un coût global de 105 milliards de FCfa, les infrastructures routières comprendront un ensemble d’ouvrages d’art dont les ponts de Nianga Edy et de Guédé village. Compte tenu de l’urgence, le pont de Halwar qui fait partie des travaux est déjà réalisé. Le principal ouvrage de ce projet reste le linéaire de 312 km avec une largeur de chaussée de 7,20 m.

Selon le chef de l’État, la première phase de ces travaux financés par l’État du Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad) comprendra 130 km de route bitumée sur la dorsale de la régionale 40 ; 125 km de pistes latéritiques, la construction des deux ponts de Nianga Edy et Guédé village ainsi que divers aménagements connexes pour l’amélioration des conditions de vie des populations. « Les routes qui vont être réalisées permettront de relier des villes comme Podor, Ndioum et d’autres localités comme Démette, Cas-Cas, Madina Ndiatbé, Saldé, Pathé Galo, etc. », a expliqué le chef de l’État, non sans rappeler les 1500 emplois directs et indirects que ces travaux vont créer dans les différentes localités.
Libérer l’île à Morphil de la pauvreté
Ile à MorphilPour le chef de l’État, cette connexion de l’île à Morphil s’inscrit dans une dynamique du Plan Sénégal émergent (Pse) par le développement d’infrastructures et la correction des disparités dans l’aménagement du territoire national. « Avec ces chantiers, nous voulons que l’île à Morphil se libère de la contrainte de l’enclavement et de la pauvreté pour qu’elle soit une terre d’opportunités, une terre heureuse, une terre de vitalité et d’abondance, une terre qui nourrit sa population et contribue davantage au développement économique et social de la nation », a relevé Macky Sall. Auparavant, le président du conseil départemental de Podor, Mamadou Dia, avait magnifié le lancement de ces travaux de désenclavement de l’île. « C’est un jour nouveau qui se lève pour les populations de l’île à Morphil », avait-il dit non sans rappeler « les promesses faites » pour mettre fin à cette situation injuste. Pour lui, l’électricité va permettre aux populations de sortir « de la nuit des temps » et elle aura un impact sur tous les plans.

« Avec la réalisation de ces travaux, les populations auront le sentiment qu’ils sont des citoyens dont les droits sont reconnus. La dorsale électrique et le bitumage de la route de l’île à Morphil s’inscrivent dans ce sens », a indiqué Mamadou Dia.

Toutefois, le chef de l’État a précisé que ces travaux de l’île à Morphil entrent dans le programme prioritaire de désenclavement issu des conseils des ministres décentralisés et qui concerne d’autres localités du pays. C’est pourquoi, il a indiqué que ce même programme va aussi toucher les localités telles que Sédhiou et Marsassoum, Kédougou-Salémata, Kolda-Pata-Medina Yoro Foula, Bambey-Baba Garage, Kaffrine-Nganda et la Boucle des Kalounayes dans la région de Ziguinchor.

LE REPRESENTANT DE LA BAD SUR LA ROUTE DU DESENCLAVEMENT : « Ce projet contribuera au développement harmonieux du Sénégal »
Le représentant de la Bad a magnifié l’intérêt porté par les autorités sénégalaises d’améliorer les conditions de vie des populations. Cela passe, selon lui, par la réalisation d’infrastructures nécessaires pour l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent (Pse). Le lancement de ces travaux, a-t-il dit, relève d’un « travail acharné mené de mains de maîtres par les experts des ministères de l’Économie, des Finances et du Plan, des Infrastructures et du Transport et de la Bad. Il a ainsi exprimé tout son sentiment de fierté et de reconnaissance aux autorités sénégalaises et surtout de la place de choix qu’occupe sa structure pour le développement économique et social du Sénégal durant quatre décennies. Pour la réalisation de ce projet, il a indiqué que la Bad a mobilisé 80 milliards de FCfa sur les 237 qu’elle s’était engagée sur 5 ans dans le Pse. Ce projet contribuera, selon lui, au développement harmonieux du Sénégal et à assurer la continuité territoriale de la zone avec le reste du pays. Le représentant de la Bad est revenu sur les nombreuses potentialités de l’île à Morphil notamment l’agriculture, la pêche continentale, entre autres. A son avis, le décollage économique de la zone a été retardé par son enclavement. L’objectif, avance-t-il, « c’est de promouvoir une croissance partagée ». Pour la réalisation du pont sur la Transgambienne, il a appelé le chef de l’État à tout mettre en œuvre pour son achèvement. De son côté, le président Sall a salué « l’engagement constant, efficace et diligent » de la Bad en faveur du Sénégal à travers ses programmes et projets.

Dara Halaybé, Pathé Galo et Démette réservent un accueil chaleureux au président Macky Sall
Dara HalaybéLes populations des deux rives du fleuve Sénégal ont réservé un accueil chaleureux et digne de son rang au chef de l’État, tout au long de son trajet à Démette où s’est déroulée la cérémonie de lancement des travaux de la route de désenclavement de l’île à Morphil. A Daara Halaybé, le président de la République a promis de faire de l’île la Californie du Sénégal.

Après l’inauguration du pont de Halwar, le président de la République et sa délégation ont fait cap sur Pathé Gallo puis sur Daara Halaybé. Sur leur passage, les habitants des villages situés sur le long de la route sont sortis massivement pour accueillir le chef de l’État, malgré la chaleur accablante qui sévit dans la zone.

La poussière soulevée par le cortège des véhicules sur cette piste sablonneuse de l’île à Morphil n’a guère entamé leur ardeur. A travers leur présence massive, tous les villages ont donc manifesté leur totale adhésion à cette belle initiative du président de la République que les populations attendaient depuis longtemps.

A son arrivée, le chef de l’État a fait un tour pour rendre hommage aux populations qui ont effectué le déplacement. A Daara Halaybé, le maire de Dodel, Mamadou Bassirou Sall et l’inspecteur des Impôts et Domaines Amadou Niang ont battu le rappel des troupes. Une marée humaine attendait l’hôte sur l’esplanade du village, située au sud du centre-ville.

Pour le maire de Dodel, les Fontanké ont longtemps attendu le bitumage de la dorsale de l’île à Morphil. « Aujourd’hui, ce rêve est devenu une réalité car beaucoup de régimes sont passés mais n’ont pas pu apporter une solution à ce calvaire vécu par les Fontanké », dit-il. Mamadou Bassirou Sall estime que le président est arrivé tardivement au pouvoir « mais mieux vaut tard, dit-il, que jamais ». « Nous ne pouvons que nous en réjouir et prier pour l’accomplissement de vos projets à la tête du pays et que vous ayez un second mandat en 2019 », a indiqué M. Sall.

L’inspecteur des Impôts et des Domaines Amadou Niang, par ailleurs natif du village et responsable de l’Apr, se dit, quant à lui, fier et comblé » du lancement des travaux du désenclavement de l’île à Morphil.

Pour sa part, le président Macky Sall a promis de faire, d’ici à peu, de l’île à Morphil la Californie du Sénégal. « Nous avons des terres, de l’eau et des hommes dignes et valeureux pour réaliser cette ambition », a-t-il ajouté.

Selon lui, le gouvernement ne ménagera aucun effort à œuvrer dans ce sens au grand bénéfice des populations de l’île à Morphil, du Fouta et pour une émergence inclusive de notre pays.
S’agissant de la route du désenclavement, il a souligné que 90 milliards de FCfa ont été mobilisés pour sa réalisation.

« Si vous n’êtes pas fatigués ; moi aussi non plus », a lancé, en pulaar, le chef de l’État à ses militants et ses sympathisants à Daara Halaybé.

lesoleil.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

SEULS 122.206 TITRES FONCIERS RECONNUS AU SENEGAL

Ziguinchor : un bébé volé à la maternité de l’hôpital régional, par une femme encagoulée