,

UGB : les grognes estudiantines s’enchainent …

La colère estudiantine monte à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis provoquant une situation sociale délétère au sein du campus pédagogique. Après la fonde des étudiants de l’UFR des Sciences Agronomiques, Aquaculture et Technologie Alimentaire (S2ATA), le jeudi 23 février, c’est au tour des pensionnaires de l’UFR des Sciences de l’Éducation, de la Formation et du Sport (UFR SEFS) de manifester leur ras-le-bol.

Au terme d’une assemblée générale, tenu mardi, ils ont décrété 48 heures de grèves non renouvelables suivi d’un blocus de la route nationale numéro 2. Des pneus ont été brulés sur cet axe provoquant une immobilisation momentanée de la circulation. Ces étudiants dénoncent  notamment «  un manque de considération des autorités » et menace d’adopter « d’autres moyens de lutte si la situation persiste ».

« Depuis notre réussite au concours d’entrée, nous n’avons reçu aucun soutien de leur part des autorités. Nous sommes formés sans possibilités de recrutement », a décrié François Amadou NDIONE, le délégué du SEFS joint par Ndarinfo.com  Exigeant une harmonisation des textes qui, selon lui, «  ne reconnaissent que les étudiants de Dakar », M. NDIONE juge injuste l’exclusion de cette mesure  pour les produits des autres institutions de formation des professeurs d’éducation physique.

Source : ndarinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

« Miss Mathématiques » /« Miss Sciences » : Vingt lauréates primées par l’IA de Saint-Louis (vidéo)

Le PARQUET allemand veut ENQUÊTER sur une possible BASE de hackers à FRANCFORT