,

UN CENTRE DE SANTÉ DE TYPE 2 INAUGURÉ À PÉTÉ, DANS LE PODOR

 Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck a inauguré, vendredi, le centre de santé de type 2 de la commune de Pété (Saint-Louis) devant permettre aux populations locales et des pays limitrophes d’accéder à un “plateau technique de qualité et multifonctionnel”, a constaté l’APS. Cette structure sanitaire d’un coût de 1,2 milliards de francs CFA construite dans une zone où les distances sont grandes permet, selon le professeur Awa Marie Coll Seck d’éviter “les nombreux décès lors des évacuations vers les centres de santé de référence qui sont très éloignés”.
Le centre de santé de Pété dispose de services spécialisés en chirurgie, gynécologie obstétrique, d’imagerie médicale et de madeleine interne. Parallèlement, le ministre de la Santé et de l’Action sociale a précédé à la remise d’une douzaine d’ambulances médicalisées achetées par l’Etat pour des structures sanitaires des départements de sanitaires des départements de Dagana, Podor et Saint-Louis. Ne cachant pas sa satisfaction de l’ouverture du centre de santé, le maire de Pété, Djiby Mbaye a remercié le chef de l’Etat, Macky Sall avant de lister ses différentes réalisations faites dans sa commune notamment un hôtel de ville, un lycée en finition, un stade municipal, l’éclairage public, etc.

Le centre de santé de Pété, situé dans le département de Podor, région de Saint-Louis, couvre une population estimée à 182.491 habitants. “Le district est composé de trois zones : l’axe du goudron, le Diéri et l’ile à Morfile. Ces deux zones posent de sérieux problèmes d’enclavement et d’accessibilité géographique surtout lors de l’hivernage”, lit-on dans un document remis à la presse. Il est situé à 100 km des Etablissements Publics de Santé (EPS) d’Ourrossogui et Ndioum. L’ouverture du nouveau centre de santé de Pété a favorisé une évolution des indicateurs. Le bloc opératoire a commencé à fonctionner au cours du dernier trimestre 2016 et a occasionné une baisse des évacuations obstétricales qui sont en dessous de 350, précise le texte.

“La crise nutritionnelle qui a sévi davantage dans le département de Podor a accentué le taux de mortalité maternelle et infantile passant respectivement de 434/100 000 naissances vivantes et 91‰ EDS V à 633/ 100 000 NV et 90,7 ‰ (RGPHAE 2013). Cependant on note un recul de la mortalité maternelle vers l’année 2015”, ajoute le document.  Le centre de santé de Pété dispose d’une capacité de 50 lits, d’une polyclinique ayant une unité de consultations, d’un laboratoire, d’une banque de sang et de l’imagerie médicale. Il y existe également un cabinet dentaire et un service d’accueil d’urgence (SAU), mais aussi un bloc opératoire, un pôle mère-enfant. L’infrastructure a un bloc administratif, une buanderie et un service maintenance.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

RENCONTRE SOUS-RÉGIONALE DU PODES-PAGOSAN, À PARTIR DE MERCREDI

LINGUÉRE : 26221 ÉLECTEURS RECENSÉS