mercredi , octobre 17 2018
Accueil / Actusrégions / UN CONTRAT D’AFFERMAGE POUR UNE EAU DE MEILLEURE QUALITÉ POUR DES LOCALITÉS DE KAOLACK ET KAFFRINE

UN CONTRAT D’AFFERMAGE POUR UNE EAU DE MEILLEURE QUALITÉ POUR DES LOCALITÉS DE KAOLACK ET KAFFRINE

L’Office des forages ruraux (OFOR) et FlexEau SA ont signé, mardi, un contrat d’affermage pour la délégation de service public eau dans les régions de Kaolack et Kaffrine, d’un patrimoine de 279 systèmes d’approvisionnement en eau multi-village avec une production annuelle de 12, 380 000 millions de mètres cubes d’eau.

Ce contrat, signé en présence du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement Mansour Faye, aura un impact direct sur près de deux millions de personnes.

Le Directeur de l’OFOR, Lassana Sakho, a décliné l’objectif premier du contrat d’affermage pour la Délégation de service public Eau à Kaolack et Kaffrine, qui consiste à améliorer la qualité de l’eau dans ces régions.

“Ces deux régions du centre ont des problèmes d’accès à l’eau, surtout de bonne qualité. Donc, le défi premier est d’améliorer de manière significative la qualité de l’eau à travers la gestion du fluor”, a-t-il dit.

Selon Lassana Sakho, près de 1 million 500 personnes, en milieu rural, sont touchées par le problème de fluor dans les régions de Kaolack et Kaffrine.

L’entreprise FlexEAU est chargée de la production, de la distribution et de la commercialisation de l’eau potable dans les deux régions.

Elle aura l’obligation d’assurer l’accès à l’eau, en qualité et en quantité suffisante aux populations de cette zone importante du bassin arachidier, a soutenu son directeur, Pathé Diagne.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a, pour sa part, rappelé l’engagement du gouvernement à mettre en œuvre la deuxième phase de la réforme de la gestion des forages en milieu rural, qui consiste à assurer aux populations un meilleur service.

Il affirme que cette réforme permettra de recentrer les priorités sur les innovations et la modernisation du service de l’eau en milieu rural pour répondre à la forte demande en eau de qualité.

“Il est heureux de constater qu’après une année et demie d’application de la réforme, l’axe Notto-Ndiosmone-Palmarin et de Gorom Lampsar commence à produire des résultats appréciables”, a dit Mansour Faye.

Le ministre de l’Hydraulique invite ainsi à faire de l’efficacité un principe, à travers une démarche inclusive avec les collectivités territoriales.
aps

About Matar Mbaye Diop

Voir aussi

​Cheikh TOURE : les parents disent niet au redéploiement (vidéo)

Share this on WhatsApp Les parents de l’école Cheikh TOURE ne partagent pas la décision …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)