Un second pont pour Saint-Louis : la priorité « oubliée »

Les bouchons font rage à Saint-Louis du Sénégal. L’ouvrage métallique semble dépasser ses capacités devant le grand flux qui le sollicite au quotidien. Il s’ensuit de grands retards du côté des passagers. La galère est indescriptible aux heures de pointe. 

Par ailleurs, le passage des camions frigorifiques déversant du sang de poisson à souhait, use le précieux revêtement. Ces conducteurs négligents oublient que les travaux d’entretien annuels coûtent très chers au contribuable. 

À la campagne pour la présidentielle, le candidat Madické NIANG a été le seul à évoquer la question lors de son meeting sur la place Faidherbe. Macky SALL, lui, semble ignorer cette nécessité. 

Pourtant son prédécesseur Me Abdoulaye WADE a été le principal acteur de la rénovation du pont Faidherbe. Le 03 février 2005, il avait invité le président français Jacques Chirac en visite à Saint-Louis à marcher sur le pont pour s’enquérir de son état de délabrement avancé. Son plaidoyer avait permis de bénéficier d’un financement conséquent de l’AFD. Cela avait permis de consolider les piles du pont et à remplacer la structure métallique. 

Source : ndarinfo




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*