Une «BARRIÈRE» en Méditerranée pour EMPÊCHER l’Iran d’y ACCÉDER 

Jugeant inacceptable de laisser l’Iran accéder à la Méditerranée à partir de la Syrie, Donald Trump a affirmé que les États-Unis étaient déterminés à ériger une «barrière» pour l’en empêcher afin de ne pas permettre ce scénario lors d’une conférence de presse commune avec son homologue français Emmanuel Macron à la Maison-Blanche. «Nous érigerons une importante barrière devant la Méditerranée, ce qui est à mon avis très important, car si nous ne le faisons pas, l’Iran obtiendra un accès direct à la Méditerranée, et il ne doit pas en avoir», a déclaré Donald Trump sans apporter plus de précision.

«Nous avons discuté avec Emmanuel le fait que nous ne pouvons pas permettre que l’Iran accède à la Méditerranée. Surtout compte tenu du fait que nous la contrôlons dans une mesure considérable», a-t-il ajouté. Le Président français Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump ont par ailleurs appelé mardi à un nouvel accord pour contenir l’Iran, peu après que le Président américain a qualifié le texte actuel sur le nucléaire de «désastre». Pendant sa campagne, M.Trump avait promis de «déchirer» le texte, voulu par son prédécesseur et fruit d’années de négociationsMenaçant de passer à l’acte 15 mois après son arrivée au pouvoir, M.Trump a donné à ses signataires européens (France, Royaume-Uni et Allemagne) jusqu’au 12 mai pour le durcir. Le Président français a dit souhaiter pouvoir s’engager sur la voie d’un nouvel accord «dans les semaines et les mois à venir».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*