,

UNE FERME AQUACOLE EN CONSTRUCTION À FATICK

Une ferme aquacole d’une capacité de production de 5 tonnes de poissons par an est actuellement en construction dans la commune de Fatick en vue d’assurer un approvisionnement correcte des marchés locaux, a indiqué vendredi le chef d’antenne de la zone centre de l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA), Jean Marie Sambou.  Réalisée par l’Agence nationale d’aquaculture dans le cadre du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnel dans le Sahel (P2RS), un programme financé par la Banque africaine de développement (BAD), la ferme aquacole en liner est implantée sur l’axe Fatick-Foundiougne.

’’La ferme piscicole compte 5 bassins où les poissons peuvent grandir jusqu’à un taille commerciale de 250 grammes au minimum en six mois. Chaque bassin peut contenir jusqu’à 3000 individus d’alevins et 500 kilogrammes de poissons en l’espace de six mois, soit un total de 2,5 tonnes pour les cinq bassins’’, a expliqué M. Sambou au cours d’une visite de chantier d’une mission de supervision de la BAD. ’’Cela veut dire qu’avec un tel cycle de production, si tout se passe bien, en l’espace d’un an, on peut récolter deux fois, soit une quantité de 5 tonnes de poissons pour l’approvisionnement du marché de Fatick et redémarrer l’exploitation ’’, a-t-il ajouté.

Il a souligné qu’à titre d’exemple, ’’en partant du prix général de 1000 francs CFA par kilogramme de poissons appliqué dans nos marchés, avec 5 tonnes ont peut gagner jusqu’à 5 millions francs CFA par an et même au-delà selon les marchés’’. Le chef d’antenne de l’ANA a précisé que la ferme aquacole en liner dont les travaux sont à 15% d’éxécution, sera gérée par un comité de gestion regroupant la mairie de Fatick et les populations bénéficiaires du quartier Ndiaye-Ndiaye regroupées en GIE.

En outre, il a indiqué qu’ à coté de la ferme aquacole, le programme prévoit ’’la construction d’ une unité locale de frabrication d’aliments pour poissons d’une capacité productive de 500 à 800 kilogrammes d’aliments par heure’’. ’’Cette unité va ravitailler la ferme aquacole en liner de Fatick mais aussi toutes les fermes du P2RS au niveau du Sénégal. La position centrale de Fatick et l’existence dans cette région de sous produits agricoles ont favorisé son implantation dans cette région ’’, a-t-il ajouté. L’antenne centre de l’agence nationale d’aquaculture couvre les régions de Kaolack, Kaffrine, Diourbel et Thiès. La mission de supervision de la BAD dans la région a démarré jeudi et se poursuit jusqu’à samedi.

Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

8ÈMES JEUX DE LA FRANCOPHONIE : LE SÉNÉGAL ENTRE EN LICE CE SAMEDI

MANKO TAXAWU SÉNÉGAL” VEUT DES DÉPUTÉS DÉFENSEURS DES RESSOURCES PÉTROLIÈRES ET GAZIÈRES