Violence à Cité Lamy: Sa maison attaquée par des nervis, Mme Yéya Ly Cissé appelle à l’apaisement pour une campagne calme et civilisée

 La député de l’Afp, alliée de BBY  revient sur les faits de son domicile vandalisée :. C’est après  le départ de la  caravane d’Abdoulaye Dièye en compagnie  du lutteur Balla Gaye avec lesquels elle dit avoir  échangé , le député Abdou Mbow est venu à son tour et après un bref échange, sa caravane est entré dans le quartier Cité Lamy où elle a essuyé des jets de pierre. On aurait même dit à Yéya Ly qu’on avait jeté une brique contre leur caravane. « C’est à partir de ce moment que les partisans (d’Abdou Mbow) ont riposté  » dit-elle.

C’est après le  départ  de la coalition de BBY que ces éléments incontrôlés ont rappliqué vers le domicile de Yeya Ly , «  ils avaient  l’air menaçant . N’eût été  ma sécurité, ils allaient s’en prendre à moi ». Craignant l’escalade, elle a aussi alerté les autorités qui ont dépêché  les forces de l’ordre e t pris possession des lieux. Avant leur retraite, les agresseurs ont vandalisé le domicile abritant le siège du comité électoral : murs de la permanence aux couleurs du parti peints  au noir, banderoles, affiches et posters déchirés.

Cependant , Yéya Ly Cissé appelle à l’apaisement : « Nous sommes  à une phase critique des élections ; dès qu’on commence la violence, elle devient une spirale, on ne s’arrête plus… » Mais Moustapha Diouf mandataire au centre de vote Alé Lô et coordonnateur  des activités politiques  à Thiès-est, rejette  toutes participation de leurs militants à une quelconque agression. Pour lui,   les seuls instigateurs  de cette situation sont Alioune Sow  et Pape Diop, maires, respectivement  des zones d’Ouest et d’est.





Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*