,

Washington et Séoul SIMULENT une attaque contre Pyongyang

En réponse au tir de missile balistique réalisé mardi par la Corée du Nord, les États-Unis et la Corée du Nord ont procédé à un exercice militaire conjoint.Les forces armées sud-coréennes et américaines ont tiré mercredi des missiles balistiques dans le cadre d’un exercice simulant une attaque contre la Corée du Nord, relate l’agence Yonhap citant l’état-major de l’armée sud-coréenne. L’exercice à tir réel a été effectué sur ordre du Président sud-coréen Moon Jae-In, indique l’agence. «Le Président Moon a déclaré que la sérieuse provocation de la part de Pyongyang nécessitait que (…) nous montrions clairement à la Corée du Nord notre capacité de défense en matière de missiles», a déclaré la présidence sud-coréenne citée par Yonhap.

Selon un communiqué diffusé par le commandement des forces américaines stationnées en Corée du Sud, des missiles balistiques sol-sol américains ATACMS et sud-coréens Hyunmoo II ont été tirés lors de l’exercice. La Corée du Nord a annoncé mardi 4 avoir lancé avec succès un missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-14, affirmant désormais avoir la capacité de frapper un objectif dans n’importe quelle partie du monde. Suite au lancement, le ministère russe de la Défense a annoncé que la fusée nord-coréenne avait atteint une altitude de 535 kilomètres et parcouru une distance d’environ 510 kilomètres avant de tomber dans la partie centrale de la mer du Japon. Selon Moscou, il s’agit d’un missile de moyenne portée. Le porte-parole du Pentagone Jeff Davis a pour sa part annoncé que les États-Unis ne comptaient pas renoncer à la tenue d’exercices militaires au large de la péninsule coréenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

KAOLACK : LES DISTRICTS SANITAIRES DOTÉS DE DOUZE NOUVELLES AMBULANCES

MODIFICATION DU CODE ÉLECTORALE : Le vote reporté au vendredi