,

ZIGUINCHOR : DES ACTEURS DE LA FILIÈRE HORTICOLE FORMÉS SUR LES RISQUES LIÉS AUX PESTICIDES

 Plusieurs acteurs de la filière horticole de la région de Ziguinchor (sud) ont bouclé vendredi une session de formation sur les dangers et les risques liés à l’utilisation des pesticides, dans le cadre d’un projet de gestion des mouches de fruits, a appris l’APS. “Il s’agit d’une session de formation dans les trois zones de productions de mangues et de culture horticole pour sensibiliser les différents acteurs sur les risques liés à l’utilisation des pesticides”, a expliqué El Hadji Omar Dieng, coordonnateur du Projet d’appui régional de lutte et de contrôle des mouches des fruits en Afrique de l’ouest.
Il s’exprimait à la fin d’une session de formation destinée à 20 acteurs de la filière horticole dont 10 femmes de la région de Ziguinchor.  “Il s’agit d’une formation recommandée par la CEDEAO et les bailleurs pour une utilisation sécuritaire des pesticides. Ces derniers sont beaucoup utilisés dans la filière horticole, mais les acteurs ne sont pas formés sur les dosages, les délais et les techniques d’utilisation”, a-t-il fait observer.
A Ziguinchor, les formateurs ont insisté sur les caractéristiques des pesticides, sur leur choix, sur leur impact et sur les matériaux de traitement. “Souvent le matériel de traitement n’est pas approprié ou il est mal utilisé. Nous avons surtout insisté sur les paramètres à observer avant de faire un traitement et les précautions à prendre”, a poursuivi El Hadji Omar Dieng.”Il y a de très mauvaises pratiques en matière de pesticides. Nous faisons aussi des exercices pratiques sur le terrain pour permettre aux acteurs qui sont formés et encadrés de démultiplier les recettes de bonne pratiques”, a insisté M. Dieng.
Cette formatioon déjà organisée au profit des acteurs de la filière horticole de Kolda se poursuivra à partir de samedi à Sédhiou avant d’être étendue aux acteurs de Sokone (centre), de Fimela et des Niayes (Thiès).  Elle est marquée par des présentations, des exposés sur différentes thématiques sur les pesticides, des exercices pratiques et des mises en situation pour permettre aux acteurs ciblés de maîtriser le dosage, le calibrage, le traitement entre autres.”Depuis plusieurs années, nous utilisons des pesticides dans nos périmètres de maraîchage et dans nos champs, mais nous n’avons jamais su mesurer les conséquences néfastes de l’utilisation des pesticides. Avec cette formation nous sommes édifiés et sensibilisés sur des bonnes techniques d’utilisation”, s’est félicité Khassim Diédhiou, un horticulteur du département de Bignona.
Source : APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

UCAO/UUZ : La signature de l’Abbé Léon Diouf a été scannée et utilisée pour une vaste opération frauduleuse

FATICK : LE PONT DE SOKONE-NDANGANE MENACE DE S’ÉCROULER (MAIRE)