,

Ziguinchor : désorganisée, la filière mangue mérite une organisation en profondeur

En effet, si l’on en croit Alioune Badara Seck, point focal à Ziguinchor dudit projet, « ce sont les acteurs de la base au sommet qui sont concernés par cette forme d’organisation, car la filière mangue est très désorganisée dans la région de Ziguinchor, et au-delà, dans toute la région naturelle de Casamance ».

  1. Seck a informé que le Sénégal avait une « loi d’orientation agro-sylvo-pastorale (datant) de 2004 et son décret d’application de 2008 » permettant aux acteurs d’une filière de s’organiser. C’est donc dans ce cadre qu’eux les formateurs ont décidé « d’organiser l’ensemble des acteurs de la filière mangue ».

Ainsi, ont-ils choisi de les mettre en quatre collèges, à savoir : « le collège des producteurs, celui des transformateurs, celui des commerçants et celui des logisticiens ». Les résultats attendus à travers cette organisation est notamment que, selon M. Seck, « cela puisse permettre aux acteurs de mieux gagner de leurs activités et de leurs produits ; ce qui passera par une meilleure harmonisation des interventions, une bonne fluidité du travail entre les différents acteurs et une meilleure qualité du produit tant au niveau national qu’à l’exportation ».

Source : Scoopsdeziguinchor.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Modification de la loi électorale : Des députés ont tenté en vain d’interrompre la plénière

Ziguinchor/Filière anacarde : Quelques chiffres-clés