Accueil / régions / ZIGUINCHOR : une partie des postes de santé de la commune peine à payer ses factures d’eau et d’électricité

ZIGUINCHOR : une partie des postes de santé de la commune peine à payer ses factures d’eau et d’électricité

Une partie des dix-neuf (19) postes de santé que compte la commune de Ziguinchor est confrontée à des difficultés relatives au paiement de leurs factures d’eau et d’électricité. C’est le médecin-chef du district sanitaire de Ziguinchor qui a fait cette révélation, samedi, au centre de santé de Ziguinchor à l’occasion de la réception symbolique des fonds de dotation octroyés aux structures de santé de la commune éponyme, par l’Etat, via la mairie.

Si l’on en croit Dr Jean Jacques Malamar (au centre, sur la photo), « le paiement des factures d’eau et d’électricité au niveau des structures de santé est une situation que nous rencontrons ». A l’en croire, « il existe, actuellement, au moins sept (7) postes de santé dont les factures d’eau et d’électricité sont directement gérées par les comités de santé ; ce qui représente un coût difficile à supporter ». Or, poursuit-il, « les factures d’électricité tournent en moyenne autour de 50  000 à 100 000 FCFA, sans compter celles d’eau ».

Le médecin-chef du district sanitaire de Ziguinchor a expliqué qu’il ne pouvait « pas comprendre une structure sanitaire sans eau ni électricité ; le cas échéant, autant [en] fermer les portes ». Dr Malamar a insisté sur le fait que les factures d’eau et d’électricité étaient « incompressibles parce que l’eau et l’électricité ne peuvent pas se négocier dans une structure de santé ».

Réagissant à cette interpellation du médecin-chef du district sanitaire, le premier adjoint au maire de Ziguinchor a reconnu que Dr Malamar avait « raison parce qu’il faudrait qu’on arrive à soulager les populations ». Seydou Sané (à gauche, sur la photo) a déclaré qu’on ne pouvait « pas rester dans un poste de santé où il n’y a pas d’eau ni d’électricité car c’est le minimum ». Il a toutefois demandé au « médecin-chef de faire connaître tout cela avant le vote du budget de la mairie plutôt que d’attendre en pleine exécution [du budget] pour exprimer les besoins ». Seydou Sané a promis que la mairie allait s’approprier ces doléances pour « voir ce qui peut être fait et ce qui peut attendre jusqu’à l’année prochaine ». La mairie a remis des médicaments d’une valeur de 41 millions de FCFA, au titre des fonds de dotation.

Source :  Scoopsdeziguinchor.COM

About Diouf Babacar

Voir aussi

Canicule à PODOR : Deux individus trouvent la mort au village de N’Gouye par noyade

Share this on WhatsApp Deux personnes ont trouvé la mort dans le Département de Podor, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…

bool(false)