,

Ziguinchor/Adéane : Enda Jeunesse Action et les communautés pactisent pour défendre et protéger l’enfant

La commune d’Adéane a été le cadre, pendant plusieurs jours, d’une campagne de sensibilisation sur la protection des enfants et qui avait comme cibles les communautés villageoises. Un programme porté et déroulé sur le terrain par des acteurs culturels formés par Enda Jeunesse Action en partenariat avec la coopération Espagnole et Save Children ; et programme dont l’objectif est d’imprégner les parents sur les droits de leurs enfants et de mettre les communautés face à leurs responsabilités par rapport à cette problématique

Sensibiliser l’opinion au problème de la protection des enfants et inscrire cette problématique dans les préoccupations de l’heure. C’est tout le sens de la campagne d’information et de sensibilisation menée tour à tour au niveau des localités d’Agnak Petit, d’Agnak Grand, de Baghagha, de Sindone, de Koundioundou, de Diagnon, de Tambacoumba et d’Adéane. Une campagne initiée au niveau de la commune d’Adéane par Enda Jeunesse Action qui  a pris à cœur la protection des enfants de la rue et consacré des séances de formation et de sensibilisation en particulier sur le thème des enfants talibés et sur les violences sexuelles. Occasion pour les acteurs culturels formés à cet effet de mettre non seulement à nu, à travers des sketchs, l’irresponsabilité des parents dont la plupart vit à la sueur de leurs enfants, mais également les facteurs qui favorisent la vulnérabilité voire l’exploitation des enfants. Et facteurs qui ont, entre autres pour noms, l’effondrement socioéconomique, la pauvreté, l’ignorance des parents et des communautés par rapport aux droits des enfants, etc. Le but de ces présentations est d’inciter les parents, les communautés à consentir davantage d’efforts pour défendre et protéger leurs enfants. Voici un aperçu de la prestation de la troupe théâtrale Mayla Biaye d’Adéane. C’était lors de La séance de sensibilisation organisée le 21 juin dernier à Adéane et qui a mobilisé les notables, les femmes et les jeunes de la localité.

Des présentations en plusieurs séquences axées, entre autres, sur le sort des enfants de la rue notamment les talibés, sur les violences sexuelles, l’éducation, la santé, l’Etat-civil, l’épanouissement des enfants. Artiste formé par Enda Jeunesse Action dans le cadre de ce programme, Ibrahima Diamé responsable de la troupe Mayla Biaye d’Adéane revient ici sur le sens et la justification de ces thèmes. Quid de Mr Diatta natif de la localité d’Adéane et qui avait de quoi magnifier la pertinence de cette démarche initiée par Enda Jeunesse Action et ses partenaires ?

Face donc à l’immensité de la tâche, Enda Jeunesse Action a brisé le carcan et réussi à accomplir de réels progrès avec ce programme déroulés au niveau de huit villages de la commune d’Adéane et de cinq quartiers de la commune de Ziguinchor. Mm Diédhiou Mame Binta Diémé animatrice à Enda Jeunesse Action nous dresse ici la genèse, le sens et la justification de ce programme. Non sans manquer de tirer le bilan de leurs activités et de décliner les perspectives en termes de protection des enfants.

Source : Scoopsdeziguinchor.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

LÉGISLATIVES 2017 : Plus de 60% de cartes biométriques non retirées dans le département de Ziguinchor

Pour 6 mois d’arriérés de salaires : des dizaines de Blouses Blanches battent le macadam à Ziguinchor [REGARDEZ]